Le concept Hyperloop : le train du futur !

L’idée de l’Hyperloop née en 2013 et imaginé par Elon Musk révolutionne les moyens de transports grâce à sa nouvelle technologie actuellement en phase de test. Un prototype va être assemblé dans un centre de R&D dans la ville rose en accord avec Toulouse Métropole et la région Occitanie.

Potentielle station Hyperloop à Dubaï

Vue d’une potentielle futur station Hyperloop à Dubaï – © Hyperloop One

Le concept Hyperloop

A première vue, ce concept paraît tout droit sorti d’un film de science-fiction mais c’est bel et bien un nouveau moyen de transport qui est en train d’émerger. Tout cela grâce à Elon Musk, porteur de l’idée. Le milliardaire américain n’en ait pas à sa première innovation, on lui doit notamment l’existence de Paypal ainsi que les célèbres voitures Tesla. Mais aujourd’hui Elon Musk dit ne pas avoir du temps à y consacrer et a donc laissé le projet sur le marché sans y investir le moindre argent. C’est donc Hyperloop Transportation Technologies et Hyperloop One qui sont aujourd’hui porteurs de ce projet futuriste.

L’année dernière, le projet du train ultra-rapide voyait un acteur majeur des transports en France investir dans le projet : la SNCF. Cette option prise par la SNCF démontre la volonté d’innovation et le potentiel de l’Hyperloop. La levée de fond était de 80 millions d’euros mais neuf autres investisseurs y ont également participé, on ne connait donc pas l’investissement réelle de la société de transport française. Ainsi, la SNCF souhaite développer la technologie de ces TGV afin de pouvoir aller encore plus vite dans le futur.

DevLoop en construction à Quay Valley en Californie

Les premières images du tunnel DevLoop en cours de construction en Californie – © Hyperloop One

Le projet en ait actuellement à la phase de test, à Quay Valley en Californie où la startup Hyperloop One a bénéficié d’un don de terrain de plusieurs dizaines de millions d’euros. La piste d’essai en cours de construction mesure 500 mètres. Elle a été baptisée « DevLoop » et permettra ainsi de réaliser un vrai bon en avant dans l’avancement du projet dont le dispositif devrait être fonctionnel pour 2020.

L’écologie au cœur de ce projet

Si ce projet intéresse bon nombre de personnes et que les investisseurs se sont trouvé facilement, c’est bien qu’il y a une raison. L’Hyperloop est véritablement considéré comme un nouveau moyen de transport, de plus, cela serait moins coûteux qu’un métro dans sa construction ainsi que pour les voyageurs.

Lorsqu’on parle d‘innovation de ce concept, ce n’est pas seulement en terme de technologies et de nouveaux usages mais c’est aussi en terme d’innovation environnementale. En effet, cette technologie du futur sera auto suffisante en énergie grâce à des éoliennes, des panneaux solaires et la récupération des effets du mouvement des capsules. Tout ceci permettra d’avoir une production d’électricité supérieure de 30 % à ce qu’elle consomme ! D’où l’éventualité d’avoir les transports gratuits pour les voyageurs.

Photo d'un bout du tunnel de l'Hyperloop

Tunnel de l’Hyperloop en cours de construction dans le désert du Nevada – © Hyperloop One

 

Implantation de l’Hyperloop à Toulouse

Preuve de son dynamisme, Toulouse décroche l’implantation du centre de recherche d’Hyperloop Tranportation Technologies (HTT). Il sera installé sur la zone de Francazal près de Toulouse.

« Toulouse est le centre névralgique de l’industrie aérospatiale européenne et il nous semble tout à fait naturel d’avoir une présence ici, aux côtés de nombreux de nos partenaires et confrères » a déclaré Dirk Ahlborn, président-directeur général.

Après l’investissement de la SNCF, c’est une ville française qui est au cœur de ce projet, de quoi faire de la France un acteur majeur dans cette révolution des transports.

Le train supersonique Hyperloop en action

Le train supersonique en action – © YouTube Hyperloop Transportation Technologies

 

Quelques chiffres sur le TGV du futur :

  • 1 200 km/h : c’est la vitesse prévue par l’Hyperloop
  • 40 minutes de transports : c’est le temps qu’il faudra pour faire Paris / Marseille
  • 1 heure : c’est le temps qu’il faudra pour faire Paris / Berlin
  • 1 850 km : c’est la taille de la plus grande ligne prévue à ce jour entre Cheyenne et Houston
  • 40 personnes : c’est le nombre de personnes que pourra accueillir une capsule

 

Le concept d’Elon Musk devrait voir le jour pour 2019 avec le transport de marchandise dans un premier temps. Il faudra patienter jusqu’en 2021 pour pouvoir voir des passagers se déplacer en Hyperloop. Toulouse, qui se positionne désormais comme un acteur de ce projet pourra développer son dynamisme à partir de ce concept innovant s’il poursuit ainsi son accompagnement dans le projet.

Donner votre avis sur l'article