Quel est l’impact de l’étage sur le prix d’un appartement en France ?

D’après une récente étude* du site MeilleursAgents.com, l’écart de prix dans un même immeuble varient jusqu’à 25 % en fonction de l’étage et de la présence ou non d’un ascenseur !

meilleursagents écart de prix étage paris

Impact de l’étage sur le prix d’un appartement à Paris – © MeilleursAgents.com

Jusqu’à 25 % d’écart de prix à Paris entre le rez-de-chaussée et le dernier étage

L’étude porte sur des immeubles de 6 étages avec le second étage comme celui de référence. Ce choix s’explique par le fait que les immeubles de 6 étages représentent 35 % du parc résidentiel parisien. On constate que la présence ou non d’un ascenseur est un facteur très influent sur le prix. Ainsi, dans un immeuble avec ascenseur à Paris, les prix grimpent au fur et à mesure que l’on monte dans les étages. Les Français plébiscitent les étages plus élevés en raisons des nuisances sonores qui peuvent être présentes au rez-de-chaussée. De plus, la recherche de l’ensoleillement et d’une vue agréable est également un argument déterminant pour les acquéreurs. Les Français privilégient donc souvent le dernier étage d’un immeuble, mais cette préférence se paye, et parfois beaucoup plus chère…

Le prix entre un appartement au rez-de-chaussée par rapport au dernier étage augmente d’environ 19 % ! Cette augmentation monte jusqu’à 25 % lorsque l’appartement du dernier étage est une chambre de bonne. Ces chiffres montrent l’importance qu’accordent les Français au désagrément subi lorsqu’on se trouve au rez-de-chaussée. Qu’il y ait ou pas d’ascenseur, la plus grande différence de prix entre deux étages consécutifs s’observe principalement entre le rez-de-chaussée et le premier étage, le prix augmente alors d’environ 8 %.

La situation change lorsqu’on se trouve dans un immeuble sans ascenseur. Le sixième étage sera moins recherché et donc moins cher sauf s’il s’agit d’une chambre de bonne où l’écart avec le rez-de-chaussée est en moyenne de + 13,6 %. Dans un immeuble sans ascenseur, on constate que c’est le quatrième étage qui va être le plus prisé par les acquéreurs et donc le plus cher (+ 12, 5 %) en raison d’un juste milieu entre le fait de ne pas monter trop d’étages par les escaliers et d’échapper aux diverses nuisances qu’engendre le rez-de-chaussée.

Une différence moins prononcée en province

 

écart de prix en province

Impact de l’étage sur le prix d’un appartement en province – © MeilleursAgents.com

 

Les immeubles en provinces sont logiquement moins hauts que dans la capitale, la référence s’établit donc à partir d’un immeuble de quatre étages. Néanmoins, dans un immeuble avec ascenseur, la tendance est la même. On retrouve une différence de prix d’environ 15 % entre le rez-de-chaussée et le dernier étage.

Dans un immeuble sans ascenseur en province, c’est le deuxième étage qui est le plus recherché et donc le plus cher. On note une augmentation du prix d’environ 10 % entre le rez-de-chaussée et le deuxième étage. La présence d’un ascenseur est donc un facteur déterminant dans le prix de l’appartement.

Grâce à cette étude, nous pouvons nous rendre compte à quel point les Français préfèrent monter dans les étages plutôt que de se trouver au rez-de-chaussée, notamment lorsqu’il y a un ascenseur. Dans l’optique d’un investissement locatif, des petites surfaces au rez-de-chaussée peuvent tout de même trouver facilement preneur en raison du prix plus faible et des locataires présents pour une courte durée comme par exemple pour un étudiant. L’écart de prix étant assez conséquent en fonction des étages, il est très important de bien étudier la situation pour ne pas se tromper dans l’achat de son appartement, en effet un appartement au rez-de-chaussée pourrait être très difficile à revendre par la suite…

 

* L’étude est basée sur l’analyse de 50.000 données de transactions immobilières à Paris et dans les 10 plus grandes villes de France et complétée par un questionnaire envoyé à 5000 particuliers en France et aux 6000 agences partenaires de Meilleursagents.

Donner votre avis sur l'article