Encadrement des loyers, un danger pour l’immobilier ?

L’ encadrement des loyers peut être un frein pour l’immobilier. Il a notamment fait fuir les bailleurs parisiens, en attendant son éventuel élargissement à d’autres villes telles que Toulouse. En effet, en 2015, 30% des loyers étaient en baisse, c’est énorme !

Encadrer les loyers a donné de la transparence sur les prix et amène du pouvoir d’achat pour les locataires. Cependant cela a provoqué une lourde chute des recettes locatives pour les propriétaires bailleurs dans certains cas.

Encadrement des loyers

Depuis ce dispositif mis en place dans Paris, les professionnels de l’immobilier ne cessent d’exprimer leur mécontentement envers cette mesure. Leurs critiques sont justifiées de part l’impact négatif qui a été provoqué sur le marché.

Selon une étude de la Fnaim, il y a eu une perte de 13% du portefeuille des mandats de gestion locative sur Paris.

Un effet contre-productif :

On constate de plus en plus de propriétaires qui préfèrent retirer leurs biens du marché, ce qui est d’autant plus inquiétant pour les locations classiques. Elles doivent déjà faire face à la montée en puissance des locations touristiques, qu’elles soient au travers des hôtels mais aussi et surtout avec AIRBNB et toutes les autres locations ponctuelles.

Au final, la Fnaim propose un dispositif qui ne se ferait plus au détriment du propriétaire. Il y aurait un point d’équilibre qui convient aux deux parties respectant leurs engagements réciproques. Notamment en permettant aux propriétaires de percevoir des primes pouvant aller jusqu’à 14 000 € et permettre aux locataires de bénéficier d’un loyer inférieur à 20% sous condition de ressources.

Il est fort à parier que cet encadrement des loyers évolue dans le temps pour laisser place au principe de l’offre et de la demande qui fonctionne depuis toujours et régule le marché.

Votre loyer est-il trop élevé? Faites le test sur le site gouvernemental ! (Disponible seulement pour Paris et Lille).

Donner votre avis sur l'article