Acheter de l’immobilier neuf ou ancien ? Le comparatif pour bien choisir !

Entre un achat dans l’immobilier neuf ou ancien, il existe de nombreuses différences. Pour vous aider à choisir, nous revenons sur les avantages et les inconvénients de ces deux types de bien immobilier.

Immobilier neuf ou ancien ? Le choix est difficile

Immobilier neuf ou ancien ? Beaucoup de personnes hésitent entre ce choix compliqué

Le prix moyen au mètre carré et les honoraires d’agences

Sans surprise, c’est l’immobilier ancien qui détient le prix le plus attractif avec une moyenne de 2 530€/m² contre 4 200€/m² dans le neuf. L’écart de prix est assez logique entre un logement neuf ou ancien, cependant, les frais d’agences viennent rééquilibrer la balance. On retrouve généralement entre 3 à 8 % d’honoraires d’agences dans l’ancien en fonction du prix du bien et de la capacité de négociation de ces frais. Le neuf ne dispose pas de ces honoraires mais reste en toute logique plus chère que l’ancien, mais de nombreux autres critères interviennent sur le prix global de l’achat d’un logement.

Les frais (crédit immobilier & notaire)

La demande d’un crédit immobilier oblige à disposer d’une garantie de ce prêt. Dans le cas d’une VEFA (vente en l’état futur d’achèvement), cela sera en général une hypothèque qui s’élèvera de 1,5 à 3 % du montant total du crédit immobilier. En revanche, pour l’immobilier ancien il est préférable d’opter pour le privilège de prêteurs de deniers qui n’est accessible que sur les biens déjà existants. Avec cette garantie, l’emprunteur est exonéré de taxe de publicité foncière et la garantie ne s’élève qu’à 0,6 % en moyenne.

Par contre, les frais de notaire sont largement en faveur de l’immobilier neuf avec un pourcentage qui s’élève à peine à 2,5 % du prix d’achat alors que ce pourcentage monte de 7 à 8,5 % dans l’immobilier ancien.

L’accession au PTZ et la taxe foncière

La prolongation du PTZ a beaucoup fait parler ces derniers temps. Ce prêt à taux 0 réservé aux primo-accédants devrait surtout se concentrer sur l’immobilier neuf d’après les dernières tendances autour de ce dispositif. Pour 2018, il devrait être reconduit principalement dans les zones les plus tendues (A, A bis et B1) et disponible seulement pour le neuf dans les zones les plus rurales (B2 et C). Le PTZ est accessible dans l’ancien que si une condition de travaux représentant 25% du coût de l’opération au minimum est établie.

La taxe foncière est un impôt local qui peut être exonéré lors de l’achat d’un logement neuf pour une période de 2 ans. Au contraire, dans l’ancien ce n’est pas possible de s’exonérer de cette taxe.

Un achat immobilier

L’achat d’un logement prend en compte de multiples critères.

 

Après l’achat de son logement

Divers frais et avantages rentrent en compte une fois que l’on a acheté le logement. Par exemple, l’avantage de la vente sur plan est le fait que des aménagements minimes peuvent être effectués gratuitement sur demande au promoteur (ex : déplacement d’une cloison). Ainsi, on n’a pas ou très peu de dépenses en terme de décoration pour l’immobilier neuf. Dans l’ancien c’est tout à fait l’inverse car en fonction des travaux à prévoir, cette dépense peut être assez conséquente.

Les garanties dans l’immobilier neuf représentent un grand avantage pour l’acquéreur qui se verra profiter de trois types de garanties (garantie de parfait achèvement, garantie biennale et la garantie décennale). Elles ne sont pas disponibles lors de l’achat d’immobilier ancien.

Enfin, le dernier critère étudié représente les dépenses quotidiennes qui interviennent lorsque l’on vit dans son nouveau logement. Il s’agit par exemple de la consommation d’énergie. L’immobilier neuf dispose de nombreuses normes et cela devrait permettre d’impacter positivement votre facture d’énergie contrairement à l’immobilier ancien où l’isolement est de moindre qualité. Grâce aux garanties notamment, le neuf permet de ne pas prévoir de travaux alors qu’ils sont tout à fait possibles dans l’ancien. L’État fait évoluer les normes environnementales et sécuritaires qui sont mises en place par les promoteurs, dans l’ancien, c’est le propriétaire qui devra adapter son logement aux normes adéquates.

 

Lorsque l’on compare l’immobilier neuf et l’immobilier ancien, on se rend compte que beaucoup d’éléments sont mis en place pour favoriser les nouvelles constructions et l’achat d’immobilier neuf. Mais l’achat immobilier de sa résidence principale représente une décision de toute une vie pour de nombreuses personnes et l’aspect « coup de cœur » peut être largement favorisé par rapport à l’aspect financier.

Donner votre avis sur l'article