L’année 2016 commence très fort pour les investisseurs en loi Pinel

Habituellement, le début d’année est toujours très calme dans la profession pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que la fin d’année est très dynamique à partir de septembre avec l’arrivée des avis d’impôts et la « douloureuse » à payer. La régulation de fin d’année nous fait constater que les impôts augmentent. Soit du fait d’une augmentation de salaire, soit d’un changement familial, soit tout simplement parce que les taxations ont augmentés. Les investisseurs en loi Pinel notamment, cherchent à investir pour diminuer leurs impôts et ils achètent des logements en fin d’année. Le temps de valider le financement et de passer l’acte d’achat. La course aux actes de fin d’année est souvent due à cette raison.

investisseurs en loi Pinel
Les investisseurs en loi Pinel changent leurs habitudes

Du coup, une fois la « vague » d’actes de fin d’année passée, le début d’année est particulièrement calme. On ne voit pas beaucoup de demande d’information et encore moins de réservation dans les 15 premiers jours de l’année.

Ce début d’année 2016 est totalement différent car les demandes d’informations en loi Pinel sont très importantes. Il en est de même pour les réservations.

Ceci s’explique très certainement grâce à plusieurs raisons. On retrouve des taux d’emprunt bancaire qui ont à nouveau baissé, de nombreux programmes immobiliers très cohérents (bel emplacement, prix adapté au marché et de petite taille). Du coup les investisseurs en loi Pinel cherchent à saisir l’opportunité car ce dispositif n’a pas changé et reste avantageux. Si on investit au bon endroit et au bon prix.

Je suppose donc que l’année 2016 sera bonne sur cette belle lancée, certainement même une très bonne année avec 2017 qui est une année d’élections présidentielles : toujours plus compliqué.
Les prix vont probablement être soutenus à la hausse car malgré ce que l’on peut penser, l’offre de logements neufs est restreinte entre autre du fait des lourdeurs et longueurs administratives pour obtenir et surtout purger un permis de construire.

La demande est donc bien plus élevée que l’offre actuellement sur l’agglomération toulousaine. Notamment si l’on rajoute aux investisseurs en loi Pinel, les primos-accédants dont le prêt à taux 0% vient à nouveau d’être doublé. Ce qui va leur permettre d’acheter du neuf alors que beaucoup ne s’intéressaient qu’à l’ancien.
Dans ce constat, comme ces premiers investisseurs de 2016, il faut peut-être ne pas trop traîner à se décider car les premiers logements réservés sont souvent les plus jolis.

Il faut différencier le neuf et l’ancien car l’approche est totalement différente. Les législations en vigueur notamment, varies en fonction de l’ancien ou du neuf.

Donner votre avis sur l'article