Loi Duflot : un changement probable à venir ?

Avec le remaniement ministériel en cours, le départ de Cécile DUFLOT est presque une certitude après les annonces d’hier soir.
Madame DUFLOT ne sera finalement même pas restée 2 ans au poste de ministre du logement. Malgré cela elle a fait voter et valider la loi ALUR et les nombreux décrets qui l’accompagne. C’est une modification de grande ampleur à venir que ce soit pour la gestion locative, la mise en location, les changements de loyers, les plafonds de ressources des locataires, les plafonds de loyer par zone, le syndic de copropriété…..sans compter la fameuse loi Duflot sur l’investissement immobilier neuf locatif.

Loi Duflot
Autant de changements que son successeur va devoir constater, analyser, peut-être modifier.
La loi Duflot sur l’investissement immobilier neuf va très probablement évoluer voir changer de nom. En effet jusqu’à présent, à chaque nouveau ministre, une nouvelle loi avec le nom du nouveau ministre du logement.
Une bonne chose ou une mauvaise ? Il faut dire que la loi Loi Duflot qui permet une réduction d’impôts de 18% du montant investi est plutôt avantageuse (voir les comparatifs des lois fiscales) mais dans l’immobilier neuf à Toulouse il y a actuellement peut de demande car la loi Duflot est perçue comme étant très contraignante. Madame Duflot a fait paraitre de nombreux décrets qui sont en grande majorité contraignants pour le locataire : son entrée dans un logement suivant ses revenus, pour le propriétaire : il ne peut pas louer à tout le monde, il est contraint à un niveau maximum de loyer, pour le professionnel de la gestion locative vis-à-vis des frais de mise en location, pour le professionnel de syndic, vis-à-vis de la mise en concurrence….autant de paramètres qu’un « prospect » qui recherche une information sur la loi Dulfot, perçoit d’une manière souvent négative et se refuse à aller plus loin.
Tout n’est pas mauvais dans ce qui a été voté et mérite en tous cas de prendre du recul et de faire évoluer les choses, maintenant, je pense qu’un changement de nom de cette loi sera certainement bien perçu par les futurs investisseurs.
Attention par contre à ne pas troubler les personnes en cours d’acquisition sur la loi Duflot, voire pire, à éloigner tous les acquéreurs qui ne comprennent plus grand-chose avec déjà 4 dispositifs différents en 4 ans…. Le départ de Cécile Duflot va certainement avoir un impact dans la profession.

Donner votre avis sur l'article