Les victimes du Pinel, la révision du PTZ : les dernières infos sur les dispositifs immobiliers

Nous connaissons désormais les 900 communes qui ne font plus parti de la zone d’éligibilité du Pinel alors que les modifications apportées au PTZ par l’État vont être revues suite à la colère de certains acteurs du bâtiment.

Les dispositifs immobiliers

Le PTZ en zone rurale est reconduit dans le neuf

Loi Pinel : 900 communes rayées du dispositif

L’annonce du recentrage du dispositif Pinel a soulagé les acteurs de l’immobilier dans les zones tendues, mais, à l’inverse, provoqué le mécontentement de 900 autres communes, qui ne seront plus éligibles dès 2018. Ces communes sont donc en zone B2 et C.

C’est près de 8 millions d’habitants qui sont donc mis de côté. Cette décision va permettre à l’État d’économiser 700 millions d’euros par an alors qu’il pourrait en gagner 1,5 milliards grâce aux recettes fiscales.

Les villes dont le dispositif est arrêté craignent de ne plus voir de nouvelles constructions. En effet, les investisseurs représentent 60 % des acquéreurs dans l’immobilier neuf cette année et aucun promoteur ne prendra le risque de lancer un programme alors que plus la moitié des acheteurs potentiels ne seront pas présents. Parmi les villes qui en sont plus éligibles, on retrouve des villes de taille moyenne comme Saint-Étienne (170 000 habitants), Angers (151 000 habitants), ou encore Le Mans ou Brest (environ 140 000 habitants). C’est donc un vrai coup d’arrêt pour ces villes qui vont se sentir oubliées et dont l’attractivité économique notamment risque d’en pâtir.

Le tableau des 900 communes qui ne sont plus éligibles aux dispositifs Pinel est disponible en fin d’article.

PTZ : Finalement présent dans les zones B2 et C

Vendredi 06 octobre dernier, s’est déroulé les 24H du bâtiment, organisé par la FFB (Fédération Française du Bâtiment). Pour cette occasion, Emmanuel Macron est venu rencontrer les professionnels du bâtiment dont beaucoup avaient notamment critiqué le recentrage du dispositif PTZ qui le faisait disparaître de la circulation dans les zones rurales alors que le dispositif avait prouvé son efficacité dans ces zones détendues.

Le président de la République a finalement changé d’avis suite aux mécontentements des professionnels du secteur :

« Je vous ai entendu et j’ai aussi entendu les maires ruraux qui nous ont alertés sur le fait que ça pouvait, chez eux, freiner l’activité, en tout cas donner le sentiment d’une fracture qui pouvait s’installer »

Le dispositif sera donc finalement reconduit dans le neuf pour les zones B2 et C. Le financement maximum accordé par les banques avec le prêt à taux zéro devrait être abaissé de 40 % à 20 % sur le montant de l’achat immobilier.

Des discussions sont à venir entre le gouvernement et les acteurs principaux dans le courant de la semaine afin d’officialiser cette décision.

Le gouvernement est donc revenu sur sa décision à l’occasion de l’événement organisé par la Fédération Française du Bâtiment. L’annonce a soulagé un grand nombre d’acteur de l’immobilier à commencer par Jacques Chanut, président la FFB et les constructeurs de maisons individuelles. Par rapport au dispositif Pinel, la Fédération des promoteurs immobiliers compte obtenir également gain de cause et a déjà saisi le ministère de la Cohésion des territoires afin de discuter d’autres possibilités dans le recentrage du dispositif Pinel.

Loi Pinel : les 900 communes qui ne seront plus éligibles dès 2018 :

Loi Pinel - les 900 villes qui ne seront plus éligibles en 2018

Découvrez les 900 communes qui ne sont plus éligibles à la loi Pinel.

Donner votre avis sur l'article