Pourquoi les primo-accédants préfèrent Toulouse à Bordeaux ?

Pour un jeune, il semble plus simple d’acheter un logement à Toulouse plutôt qu’à Bordeaux. La ville rose attire les primo-accédants grâce à son marché attractif.

Les primo-accédants aiment Toulouse.

Les primo-accédants sont très attirés par le cadre de vie qu’offre Toulouse.

Toulouse et Bordeaux disposent de beaucoup de similitudes en terme de marché immobilier. D’après le dernier classement par le site Seloger.com, Toulouse et Bordeaux sont respectivement quatrième et troisième ville de France où il fait bon d’investir. Leur situation paraît donc proche mais cette tendance vient à être modifiée ces derniers temps, poussant les primo-accédants dans la région toulousaine.

Les prix de l’immobilier flambent à Bordeaux

Alors que la tendance des prix de l’immobilier est à la hausse, la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Bordeaux-Paris a accentué ce phénomène dans la capitale girondine. Aujourd’hui, Bordeaux n’est plus qu’à deux petites heures de Paris. Cela a provoqué la venue d’une « marée » d’investisseurs, on compte d’ailleurs plus d’un tiers d’investisseurs parmi tous les acquéreurs de la ville d’après Meilleursagents.com, ce qui représente largement plus de la moyenne nationale. De ce fait, les primo-accédants ont de moins en moins de place sur le marché Bordelais. À titre de comparaison, le prix au mètre carré moyen a augmenté de 2,6 % à Toulouse contre 15,6 % à Bordeaux.

Toulouse, un marché très jeune

Alors que la ville de Toulouse attend toujours sa ligne à grande vitesse, les prix de l’immobilier augmentent mais reste raisonnables sur un marché très dynamique. Ce dynamisme se traduit par une augmentation de plus de 29 % du nombre de transactions dans les appartements sur les douze derniers mois. Toulouse est une ville très jeune et a même été élu « meilleure ville de France pour débuter sa carrière ». Les jeunes cadres sont donc très attirés par la ville rose et ses salaires d’autant plus que le cadre de vie plaît également beaucoup. Tout ceci confirme une statistique montrant l’écart qui se forme entre Toulouse et Bordeaux : Les moins de 30 ans qui deviennent propriétaires à Toulouse sont plus nombreux de 30 % à la même tranche d’âge à Bordeaux !

 

Le marché immobilier Bordelais est donc en surchauffe contrairement au marché Toulousains, cela va sûrement accentuer le fait que les primo-accédants choisissent Toulouse à Bordeaux dans les mois à venir, car aucun signe ne montre que les prix de l’immobilier à Bordeaux vont diminuer d’ici peu.

Donner votre avis sur l'article