Quartier Roseraie à Toulouse

Le quartier Roseraie a été créé dans le cadre du plan d’extension et d’embellissement de la ville en 1932. Il offre un savoureux mélange de villas cossues, pavillons et résidences de divers standings. Les cités Amouroux et Michoun conçues sur les bases des cités-jardins datent du début des années 60. Le quartier est connu pour ses dizaines de rues portant des noms de fleurs. Rien d‘étonnant à cela, car ce secteur est rythmé de nombreux jardins et espaces verts. Très calme, il est tout de même doté des commerces de proximité : petits centre commerciaux ou boutiques longeant les artères principales qui délimitent le quartier.

 

quartier roseraie - Toulouse

Caractéristiques

Les habitants : On trouve beaucoup de jeunes habitants, jeunes couples, majoritairement locataires (60 %). Le revenu moyen est peu élevé (23000 € pour un couple). Attention, le réseau HLM n’est que de 7%. En outre, le réseau scolaire propose une offre complète, comme dans toute la ville.

Style de vie : Quartier populaire. Tout est à proximité mais le calme est garanti.

L’architecture : Le tissu pavillonnaire est typiquement toulousain : les petits jardins accueillant de charmantes villas préservées et authentiques est un bon exemple de la culture toulousaine. Enfin, il ya le maillage de barres type HLM datant des années 60. Par ailleurs, les résidences ont été construites début des années 90.

 

Les points forts et points faible du quartier Roseraie

Point fort :

  • Le square Vincenzo Tonelli, où poussent des centaines de rosiers aux fleurs multicolores.
  • L’ambiance conviviale qui illustre bien la vie toulousaine.
  • Les commerces de proximité et les infrastructures associatives et administratives.
  • Aux alentours des années 2024 le quartier voisin du Faubourg Bonnefoy va devenir, avec l’arrivée de la ligne LGV Toulouse-Paris, un lieu d’affaires d’ambition européenne. La roseraie en bénéficiera automatiquement.
  • Enfin, le Square du Toit Du Roulant, qui raconte la jolie histoire de 78 cheminots, appelés les Castors, qui bâtirent leur propre maison, à proximité de la rue Feydeau, à la fin des années 50 et aménagèrent ce square pour pouvoir s’y reposer.

Parfait pour les nouveaux arrivants aux revenus modestes. Le métro station « Roseraie » va vous offrir le dynamisme de la cité rose en seulement 3 minutes de trajet ! Et pour faire ses courses de la semaine, en seulement 2 stations de métro, vous êtes au cœur du centre commercial Auchan et de sa galerie marchande. Idéal également pour les jeunes célibataires, couples et petites familles.

Point faible :

  • Les offres de ventes et de locations concerneront, bien entendu, plutôt des appartements que des villas. Et bien souvent dans les cités construites dans les années 60. La côte du quartier ayant beaucoup augmenté avec l’arrivée du métro en 2003, pas sûr de faire encore des affaires à proximité des 2 stations de métro Roseraie et Argoulets. Il faut donc s’en éloigner pour trouver des prix au m2 très abordables.
  • Ceux qui n’aiment pas les quartiers trop tranquilles, ou en particulier trop populaires.


Agrandir le plan

Transports en commun du quartier Roseraie à Toulouse

Métro :
Ligne A  stations : Roseraie au sud-est, Argoulets au nord-est.

Bus :
Ligne 38 au cœur de la cité Amouroux.
Ligne 19 qui dessert le cœur du quartier.
Lignes : 33, 39, 43, 75 et 76 le long de l’avenue d’Atlanta au nord.
Lignes : 38, 42, 43, 44 en direction de la Place Jeanne D’Arc.

Vélo :
7 stations « Vélô Toulouse » : Place de la Roseraie, le long de l’avenue du Faubourg-Bonnefoy, du Chemin Amouroux, de la route d’Agde et au cœur de la cité Michoun. Application à télécharger sur votre smartphone : AllBikesNow

Donner votre avis sur l'article