Relance de l’immobilier : sujet principal de Manuel Valls et Sylvia Pinel

Après des mois, voire des années de crise sans précédent… Des mises en chantier en chute libre… Le nombre d’investisseurs dans l’immobilier de plus en plus bas et de plus en plus frileux voir méfiants… Il était temps que le gouvernement réagisse enfin ! La relance de l’immobilier est en marche !

Durant tout l’été, le gouvernement Valls 1 et Sylvia Pinel, nouvelle ministre du logement qui succède à Cécile Duflot, ont mis en œuvre une stratégie de fond pour pouvoir rassurer les acquéreurs, les investisseurs et tous les professionnels du secteur qui se sentaient de plus en plus délaissés voir opprimés par les nouvelles dispositions de la loi ALUR. Tous les médias ont annoncé un « détricotage » de la loi Duflot, nécessaire et obligatoire, dans la douceur, pour ne pas simplement et purement supprimer toute cette contrainte néfaste à une profession déjà mise à mal.

relance de l'immobilier - Loi Pinel

La relance de l’immobilier : beaucoup de changements en perspective

Il faut désormais relancer la construction, rassurer professionnels et investisseurs…Sylvia Pinel a du pain sur la planche ! La nouvelle ministre du logement a commencé par informer que des changements allaient arriver rapidement puis un décret sur le reclassement des villes dans des zones plus « porteuses » et moins contraignantes sur les plafonds de loyer et de ressources a été voté. Premier effet positif pour Sylvia Pinel qui montre là un signe d’encouragement.

Une accélération s’est produite dernièrement avec l’annonce d’un nouveau dispositif fiscal. A priori plus souple, moins contraignant, permettant une location aux ascendants et descendants, peut-être des modifications de plafond et surtout une réduction de la durée minimale de location à 6 ans ce qui est exceptionnel et historique. Aucune loi précédente à cette future loi Pinel n’avait été aussi courte.

La loi Pinel au cœur de ce renouveau

C’est avant tout de la souplesse que ce dispositif va apporter afin de montrer aux investisseurs qu’ils ne sont pas « étouffés », dans de multiples contraintes qui leurs donnent tout sauf envie de se lancer. Finalement équivalente à la loi Duflot sur 9 ans : 18% de réduction d’impôts. La loi Pinel va permettre au propriétaire bailleur de prolonger de 9 à 12 ans la mise en location. Cela va permettre d’amortir le bien de façon plus conséquente et qui semble bien plus logique, aussi bien pour le propriétaire que pour le secteur de l’immobilier qui a besoin d’un parc locatif plus important dans le temps.
La loi Pinel est très importante car il manque des centaines de milliers de logements en France et ce genre de dispositif permet, pendant des années « classiques », de construire entre 60 et 70 000 logements/an.

On commence à entendre parler d’une réduction d’impôts de 12% du montant investit sur 6 ans, 18% sur 9 ans puis 21% sur 12 ans. Si tout ceci se confirme, la loi Pinel va devenir une des lois les plus avantageuses sur le plan fiscal. Ce n’était plus arrivé depuis les premiers dispositifs de 1985. Il faudra tout de même être un peu patient avant de pouvoir profiter de ce future nouveau dispositif Pinel. En effet, une rédaction détaillée, puis un vote définitif et une parution de décret prend toujours un peu de temps. Peut-être pour la fin d’année et au plus tard certainement, début 2015 !

Donner votre avis sur l'article