Première mondiale : BNP Paribas s’associe avec Apple pour une résidence communicante et connectée

C’est une première mondiale pour BNB Paribas qui vient de sortir la première résidence connectée avec logements contrôlables grâce à l’application d’Apple.

personne utilisant son logement connecté

Les logements connectées représentent le futur de l’immobilier.

Issy Préférence, une première mondiale pour cette résidence connectée et contrôlable

Les logements connectés font de plus en plus parler d’eux ces derniers temps. Les professionnels de l’immobilier, notamment les promoteurs, l’ont bien compris et détiennent une stratégie digitale en constante recherche d’innovation. BNB Paribas est le bon exemple avec la sortie du programme immobilier Issy Préférence à Issy-Les-Moulineaux.

Cette résidence connectée a la particularité d’avoir l’intégralité des appartements qui sont contrôlables par la voix, que cela soit un simple studio ou un 5 pièces. En effet, grâce à Siri, l’intelligence artificielle créée par le géant Américain Apple, les logements seront entièrement communicants. En plus de cela, Siri pourra également répondre à des demandes ou alerter en cas de besoin. L’occupant est donc réellement en communication avec son logement. Le contrôle de l’appartement ne se fait pas que par la voix mais aussi directement via le smartphone.

Cette résidence de 5800 m² a vu le jour le 20 octobre et devrait être la première d’une longue série car le promoteur immobilier souhaite généraliser son offre de logements connectées dans ses prochains programmes.

Illustration d'une résidence connectée

Illustration des fonctionnalités du logement connecté – © BNB Paribas

Les partenaires Legrand et Netatmo au cœur du projet

La résidence innovante Issy Préférence est le fruit d’une collaboration réussie entre le promoteur BNB Paribas, Legrand qui est le spécialiste mondial des infrastructures électriques et numérique du bâtiment et Netatmo, le leader français des objets connectés pour la maison.

Olivier Bokobza, directeur général du pôle Résidentiel de BNB Paribas Immobilier s’est réjoui de ces partenariats qui s’avèrent être une réussite :

« En début d’année, nous annoncions au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas notre stratégie autour du logement communicant, serviciel et connecté. Aujourd’hui, grâce au travail commun de nos équipes opérationnelles, de notre direction innovation et de nos partenaires Legrand et Netatmo, nous en livrons la première brique. Ainsi, nous offrons à nos acquéreurs une palette de solutions évolutives, intuitives et utiles au quotidien »

Netatmo intervient avec la solution Céliane™  qui permet d’obtenir des interrupteurs et des prises connectées permettant ainsi de contrôler à distance des éléments tels que les volets roulants, les appareils électriques ou encore les éclairages. Les interrupteurs sont sans fils et peuvent donc être déplacés où on le souhaite en quelques secondes. Ils offrent donc une facilité très appréciable en cas de besoin de reconfiguration d’une pièce par exemple. Le thermostat connecté Netatmo présent dans la résidence permettrait d’économiser près de 300€ sur la facture d’énergie ! La résidence est aussi équipée du portier connecté Classe 300 by Legrand et offre la possibilité d’être en permanence connecté avec son logement. Ainsi, l’ouverture des portes à distance et la réception de notifications relatives à la sécurité du logement seront possibles grâce à cette solution développée par l’entreprise Legrand.

Ces logements hyper connectés ne généreraient pas de frais supplémentaires car le prix moyen du mètre carré dans cette résidence est de 9 300€, ce qui est un prix relativement classique pour une résidence neuve à Issy-les-Moulineaux. Cette solution serait également adaptable aux logements anciens avec un coût de 1 500€ pour équiper un T3, l’offre de Legrand devrait être commercialisée prochainement pour tous les types de logement. Les bâtiments connectés permettent ainsi d’obtenir des logements évolutifs qui peuvent s’adapter avec les besoins du résident.

Donner votre avis sur l'article