Toulouse , la première ville au monde où il fait bon vivre

Selon une nouvelle étude consacrée à la satisfaction au travail, Linkedin a publié que Toulouse était en tête des villes au monde où il fait bon vivre. En parallèle, c’est aussi une des villes où il fait bon d’étudier. Il y a de grandes écoles reconnues nationalement car c’est un endroit de choix pour exercer une activité professionnelle. Le taux de satisfaction de 67% des salariés toulousains interrogés ont fait part de leur contentement.

En effet la ville rose figure dans le « top 10 » des grandes villes de huit pays développés dans le monde, où les professionnels se sentent le plus épanouis au travail. L’étude concerne néanmoins de grands pays industrialisés comme l’Allemagne, la France, le Canada, l’Australie, Singapour, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et les Etats- Unis.

Toulouse - capitole

Les points fort de Toulouse et sa région

Toulouse dispose de nombreuses raisons pour figurer en haut de ce palmarès. La ville rose possède des logements en nombre et à des prix raisonnables, ainsi qu’une offre culturelle riche et dynamique.
De plus, Toulouse se situe à la première place au classement général des métropoles françaises concernant son dynamisme économique. Les écarts de richesses n’y sont pas exposés de façon trop visible et la gestion politique y est relativement homogène.

Le résultat de l’étude Linkedin montre que Toulouse bénéficie d’une bonne qualité de vie et de caractéristiques qui fonctionnent assez bien (patrimoine, universités, service public, vitalité économique).
La ville rose est bâtie sur une industrie de pointe solide : l’aviation. Ce secteur d’activité donne des perspectives pour les 20 à 30 prochaines années. De plus, dans le high-tech, très développé à Toulouse, les salariés sont traités comme des égaux par leurs cadres. Cet avantage pour les salariés crée un lien important dans les entreprises.

Toulouse figure dans le top de ce classement notamment grâce aux salaires. En effet la moyenne est 5% supérieure à la moyenne nationale! Ce qui signifie que les gens ont plus de pouvoir d’achat donc plus de moyens pour acheter de l’immobilier, soit pour investir soit pour y habiter. Un potentiel pour la valorisation ou la revente est donc plus important que partout ailleurs en France.

Donner votre avis sur l'article