Pour un investissement locatif défiscalisant on pense tout de suite aux logements neufs et on pense à la loi Pinel, mais savez-vous que ce dispositif concerne également les investissements locatifs dans l’immobilier ancien !? Investir dans l’ancien avec le dispositif Pinel ça existe aussi.
Toutefois, tous les biens ne sont pas éligibles, car pour pouvoir bénéficier d’une réduction fiscale, l’appartement ou la maison achetée doit être considérée inhabitable en l’état par un expert. L’acquisition de l’habitation doit s’effectuer après le 1er septembre 2014 et se situer dans l’une des zones Pinel.

L’encadrement des loyers peut être un frein pour l’immobilier, il a notamment fait fuir les bailleurs parisiens, en attendant son éventuel élargissement à d’autres villes..telles que Toulouse.
En effet, en 2015, 30% des loyers étaient en baisse, c’est énorme !
Encadrer les loyers a donné de la transparence sur les prix et amène du pouvoir d’achat pour les locataires, cependant cela a provoqué une lourde chute des recettes locatives pour les propriétaires bailleurs dans certains cas.

Selon une nouvelle étude consacrée à la satisfaction au travail, Linkedin a publié que Toulouse était en tête des villes au monde où il fait bon vivre mais aussi des villes où il fait bon d’étudier car c’est un endroit de choix pour exercer une activité professionnelle avec un taux de satisfaction de 67%,des salariés toulousains interrogés ont fait part de leur contentement.

Depuis le début de l’année 2016, l’immobilier neuf s’affole à Toulouse et la tendance est de plus en plus croissante surtout que la fin d’année est souvent la plus dynamique.
Tous les voyants sont au vert : des taux de crédit historiquement bas, une loi fiscale plutôt intéressante avec un avantage fiscal important : 2%/an du montant investi, des placements boursier très volatils et donc risqués dans un climat ou les investisseurs veulent de la sécurité…

Les professionnels de l’immobilier neuf ont accueilli avec une grande satisfaction l’annonce de François Hollande qui a prolongé la loi Pinel pour une année supplémentaire soit jusqu’au 31/12/2017. Nous n’avions jamais eu une annonce aussi tôt car habituellement, tous les dispositifs fiscaux qui ont été prolongés, l’ont été en toute fin d’année.

Ce quinquennat n’a pas fini de nous surprendre dans l’immobilier, déjà 3 ministres différents en 4 ans….le dernier : Emmanuelle COSSE.

Tout d’abord les professionnels et les journalistes sont unanimes sur la contre performance du bâtiment et de l’immobilier lors de la présence de Cécile DUFLOT au gouvernement. Un acharnement pour monter les propriétaires et locataires les uns contre les autres, des lois à n’en plus finir, des obligations plus contraignantes les unes que les autres et au final un départ précipité de la ministre….

Habituellement, le début d’année est toujours très calme dans la profession pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que la fin d’année est très dynamique à partir de septembre avec l’arrivée des avis d’impôts et la « douloureuse » à payer. La régul de fin d’année nous fait constater que les impôts augmentent, soit du fait d’une augmentation de salaire, soit d’un changement familial, soit tout simplement parce que les taxations ont augmentés.
Les investisseurs en loi Pinel notamment, car la loi Pinel est la loi en vigueur, cherchent à investir pour diminuer leurs impôts et ils achètent des logements en fin d’année : le temps de valider le financement et de passer l’acte d’achat, la course aux actes de fin d’année est souvent due à cette raison.

Comme chaque année, la fin d’année est propice à la course aux actes. en effet, les études de notaires sont pleines, les futurs acquéreurs appellent pour prendre rendez-vous au dernier moment, mais pas seulement, les vendeurs ou même les commerciaux poussent aussi en cette fin d’année mais pour quelle raison ?….

Il faut différencier le neuf et l’ancien car l’approche est totalement différente.

Depuis quelques mois, la mesure sur l’encadrement des loyers (loi ALUR) fait polémique. L’entrée en vigueur est prévue le 1er août 2015 sur la ville de Paris.

L’encadrement des loyers est un dispositif qui plafonne les loyers. Grâce à un calcul, un loyer de référence est établi quartier par quartier. Ainsi, les propriétaires ne peuvent louer leur logement à un prix supérieur au loyer de référence majoré.