Immobilier de luxe : des records et un effet Brexit qui se confirme

Après des records en termes de volume de vente en 2017, l’immobilier de luxe a connu une année 2018 remarquable avec notamment le retour de nombreux acquéreurs, notamment des Français expatriés.

Villa de luxe avec piscine

Le marché du luxe est en très grande forme en France.

J’avais déjà écrit un article l’année dernière qui évoquait le sujet. Il montrait la très bonne forme du marché immobilier de luxe en France et notamment à Paris avec des records de vente et une tendance encore à la hausse prévue pour les années suivantes. Cela s’est confirmé pour 2018.

L’immobilier de luxe en excellente forme

Les premiers chiffres de 2018 étaient prometteurs et cela s’est donc confirmé : Cela faisait plus de 10 ans que la capitale n’avait pas connu une année aussi active en terme de vente. La tendance des “ventes flashs”, observée à la hausse en 2017 puis 2018, continue de s’affirmer. Ces “ventes flashs” sont des acquisitions faites en moins de 24 heures, preuve du rythme très soutenue du marché et de l’engouement des acheteurs pour s’installer dans un appartement de luxe parisien. Les spécialistes du marché connaissent ce phénomène qui est apparu lors du boom immobilier des marchés londoniens et new-yorkais.

Sotheby’s International Realty France-Monaco, grand acteur de l’immobilier de luxe avec des dizaines d’agences en France, mentionne le fait que le secteur a notamment été dynamique pour les biens immobiliers très haut de gamme (valeurs comprises entre 10 et 50 millions d’euros). Le groupe immobilier de luxe a vendu à un prix moyen de 2,52 millions d’euros sur l’année.

Coldwell Banker France & Monaco, un autre réseau d’immobilier de luxe français, a enregistré une progression des ventes impressionnante d’environ 35 % par rapport à l’année 2017 pour un total de 754 millions d’euros. Cette progression est plus ou moins semblable à toutes les autres agences du marché.

Des ventes records

En plus d’une année très dynamique avec de nombreux acquéreurs, des ventes records ont été enregistrées par les agences immobilières de prestige. Un bien immobilier installé sur la rive gauche de la Seine, dans le 7ème arrondissement de Paris s’est vendu à un prix exceptionnel de 52 000 €/m². Au total, la vente de cet hôtel particulier s’est conclue pour une somme de 48,5 millions d’euros. L’agence Sotheby’s International Realty France-Monaco précise également avoir vendu un appartement 20 millions d’euros dans le même arrondissement.

« Les acheteurs dans le segment très haut de gamme sont de nouveau prêts à payer des prix extraordinaires pour des biens exceptionnels sans le moindre défaut qui sont parfaitement localisés, rénovés et décorés », Alexander Kraft, PDG de Sotheby’s International Realty France-Monaco.

En ce qui concerne les appartements, un nouveau record a également été établi. L’appartement qui a été vendu le plus cher dans toute la capitale est désormais un bien de 16 pièces et de 1 000 mètres carrés qui se trouve, encore une fois, dans le 7ème arrondissement. L’acquéreur a dû débourser 39 millions d’euros, c’est l’agence Philippe Menager-Nicolas Hug qui a réalisé cette vente.

L’effet Brexit sur le marché du luxe en France se confirme

On sait que les deux ventes records (de l’appartement et de l’hôtel particulier), ont été réalisées par des acquéreurs provenant du Royaume-Uni, de quoi faire un lien direct avec l’effet Brexit. Le marché de l’immobilier londonien propose des prix bien plus élevé qu’en France, cela leur permet d’augmenter leur pouvoir d’achat immobilier lorsqu’il achète un bien en France.

Le Brexit n’a pas pour seule cause d’inciter des étrangers à venir s’installer en France et plus globalement à Paris, mais aussi de faire revenir les expatriés français qui vivaient au Royaume-Uni. Cette donne est confirmée par le réseau d’agences immobilières Barnes qui précise que près de 10 % de leurs ventes parisiennes depuis six mois sont réalisées par des Français ou des Européens qui rentrent de Londres.

Pour précision, on remarque également qu’il y a un léger retour des acheteurs américains, du Moyen-Orient et des Chinois.

“En 2018, le marché de l’immobilier de luxe français a joué pleinement son rôle de valeur refuge pour les acquéreurs nationaux comme internationaux”, Laurent Demeure, président du réseau immobilier de prestige Coldwell Banker France & Monaco.

Toulouse, prochaine ville phare de l’immobilier de luxe

Pour une agence comme Coldwell Banker France & Monaco, les ventes à Paris représentent 30 % des ventes totales. Seulement, de nouvelles métropoles attirent de plus en plus les acquéreurs dans le luxe, notamment dans le Sud de la France. Le groupe immobilier haut de gamme va d’ailleurs ouvrir une nouvelle agence à Toulouse où l’attractivité ne cesse de progresser. On estime que Toulouse sera la troisième métropole française d’ici l’horizon 2030.

Le potentiel est donc bien présent dans la ville rose, surtout que ses compétences dans l’aérospatial et l’aéronautique notamment, attirent de plus en plus de cadres.

 

La perspective du marché de l’immobilier de luxe est très bonne. L’effet du mouvement des gilets jaunes, médiatisé à l’international, ne semble pas avoir eu un impact significatif sur le marché. D’ailleurs, le groupe Daniel Féau a effectué une vente de 25 millions d’euros à Paris en plein week-end de manifestation. Cependant, il faut tout de même noter que des visites et des promesses de vente ont été annulées au cours de cette période.

Votre avis m'intéresse !