Meilleurs vœux de santé, bonheur et réussite pour 2020 !

Bonjour à toutes et tous et tout d’abord merci pour votre lecture depuis des années. Je me consacre actuellement à plusieurs activités, dont certaines nouvelles et chronophages et j’ai beaucoup moins de temps pour écrire sur le blog.

Cependant, je tenais à vous souhaiter de très belles choses pour 2020, pour vous et vos proches, la santé bien sur, mais aussi le bonheur et beaucoup de réussite pour cette nouvelle année.

Record immobilier

Un petit mot pour 2019 qui a été une année de tous les records dans l’immobilier. Que ce soit en nombre de transactions, notamment dopées par les investissements, dans la vente de terrains et la construction en général car les terrains intéressants sont de plus en plus rares et les promoteurs en recherchent constamment. L’investissement dope aussi la gestion locative….

Enfin, la proptech, ultra dynamique, où de nombreuses idées novatrices bouleversent l’immobilier d’aujourd’hui et surtout celui de demain.

2019 aura donc été très riche et même si certains points particuliers comme les mises en chantier qui sont en baisse : on parle de conséquences temporaires, liées aux élections municipales à venir car le demande est très importante, soutenues par des taux d’emprunts historiquement bas, l’ensemble de la « chaine immobilière » est très dynamique.

Tournons-nous vers 2020, année qui devrait, elle aussi, être très dynamique pour plusieurs raisons majeures.

Tout d’abord les taux bancaires qui devraient se maintenir sur l’année 2020 à des taux très bas.

Ensuite, parce que la demande en France est très importante et en constante augmentation depuis des années, l’offre ne suivant pas le même rythme. On parle de la demande des accédants, qui achètent leur logement pour y habiter, mais aussi des investisseurs, soit dans le neuf, avec la construction de nouveaux logements, soit dans l’ancien.

L’investissement dans l’ancien est très dynamique et bouleverse toute une économie : hôtelière, car il y a bien les investissements anciens dans des logements nus, ceux en meublés, mais il y a aussi ceux pour de la location saisonnière, hôtelière avec de nombreux sites tels que AirBnb qui permettent à des investisseurs d’augmenter fortement leur rendement en louant à la nuit, ce qui dope mécaniquement le prix des logements qui correspondent à ce type de location.

Il y a aussi des locations parfois atypiques, plus rares,que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors d’une visite en famille au château de Versailles. En effet, je ne savais pas où mettre ma grosse valise, et j’ai découvert un site de conciergerie. A ma grande surprise, j’ai rencontré un jeune homme qui louait un garage à coté de sa maison et réceptionnait souvent le matin des bagages et les remettaient le soir à ses propriétaires. Vous payez à la journée, par bagage. Très pratique et surtout très rentable si vous êtes proches de tels monuments. Il envisageait d’acheter un premier garage et étant donné la rentabilité, certainement plus cher que le marché….

Il faut donc constater qu’en complément de l’économie classique du marché de l’immobilier où l’offre est déjà inférieure à la demande et où les prix augmentent, il y a aussi toute une économie qui se développe en complément et augmente, dans des secteurs bien ciblés, mais souvent déjà chers, les prix des logements…

Sur 2020, le ralentissement de la promotion pour cause des élections et de la non obtention de permis de construire devrait aussi de débloquer sur le 2e semestre, la deuxième partie de l’année devrait donc être très bonne si l’offre est au rendez-vous car les acquéreurs sont nombreux que ce soit en primo-accédants avec les avantages des prix maitrisés, des prêts aidés… mais aussi et surtout les investisseurs qui souhaitent bénéficier des avantages fiscaux en cours comme la loi Pinel particulièrement avantageuse si l’acquéreur paye des impôts.

Dans l’immobilier, l’embellie est souvent suivie d’un cycle baissier, il faut donc rester raisonnable et cohérent dans ses choix et toujours privilégier un bon emplacement, un prix cohérent et une adéquation avec ses besoins : proximité des commerces ou calme à la campagne, nombre d’enfants…car l’immobilier s’achète sur du moyen ou long terme, contrairement à d’autres pays, les frais annexes tels que les frais bancaires et de notaire, permettent rarement de réaliser un bon achat/revente bénéfique sur du court terme.

Enfin, pour l’immobilier neuf et la promotion, il faut souligner un article de loi majeur qui vient d’être publié et qui plafonne les honoraires de commercialisation+frais de publicité à 10% du prix de revient du logement et une transparence des dits frais dans le contrat de réservation et l’acte d’achat.

C’est une petite révolution qui se prépare en début d’année 2020 et c’est tout un système de budget de publicité, de distribution qui va être remis en cause. C’est la première fois qu’une loi impose un plafond de commission. En effet, un bien ancien à 10 000€ sur lequel un agent immobilier appliquerait 2000€ de commission pour ses annonces, ses visites, son accompagnement, n’étonnerait personne et pourtant il représenterait 20% du prix…

L’année 2020 va donc être une année riche en changements, en adaptation et en nombre de ventes à n’en pas douter, avec un premier semestre soumis à l’adaptation dans la promotion et la vente de logement neuf pour un second semestre certainement très dynamique. Pour l’ancien, les français doivent se loger, l’offre est très soutenu,il est fort à parier, si les taux restent aussi bas, que l’année sera aussi très dynamique.

Votre avis m'intéresse !