Oeuvre d’art résidentielle à Clapiers : un bâtiment inspiré d’une peinture

Le premier projet immobilier lancé par le promoteur ARKADEA se nommera “Les Impressionnistes” et sera une véritable oeuvre d’art résidentielle inspirée d’une peinture de Frédéric Bazille. Il va prendre place à Clapiers, une commune d’Occitanie proche de Montpellier.

oeuvre d'art résidentielle

© Arkadea / Rubio

L’art et le bâtiment : de belles perspectives

Ce programme immobilier inspiré par un peintre, s’inscrit dans les constructions qui mélangent l’art et le bâtiment. L’origine de l’inspiration de l’architecture du programme provient d’une peinture de Frédéric Bazille, peintre montpelliérain du XIXe siècle qui était un précurseur du mouvement impressionnisme. La toile se nomme “Vue du village” (1868) et est exposée au musée Fabre de Montpellier.

C’est le promoteur immobilier ARKADEA qui est responsable du projet. La filiale est née d’un rapprochement entre Icade et Poste Immo. L’architecte qui a été choisi pour imaginer ce projet est Philippe Rubio, un architecte local qui participe activement à la création de lieux de vie dans la ville de Montpellier et son agglomération. Il s’est exprimé sur le lancement du programme “Les Impressionnistes” :

“Avec le patrimoine exceptionnel du site, il y avait une logique géographique et végétale à la démarche, comme dans le tableau.”

les terrasses de la résidence

© Arkadea / Rubio

 

Une oeuvre d’art résidentielle

Le programme immobilier “Les Impressionnistes” sera un projet unique et de haut standing. Il a été imaginé de sorte à ce qu’il soit ancré dans la nature qui l’entoure. Construit au milieu d’un cadre verdoyant, une logique de respect de l’environnement est fortement présente. Ainsi, le projet a été conçu en R+2 afin de ne pas dépasser la hauteur des arbres. La résidence qui verra le jour sera équipée des dernières innovations technologies (logements connectés, boîtes à colis intelligentes, bornes de recharge pour véhicule électrique, conciergerie numérique…).

Les logements bénéficieront de spacieuses terrasses ouvertes sur la nature ou sur l’espace vert collectif central du programme. Le parking a été pensé en sous-sol afin de ne pas stationner dans la résidence et offrir plus de tranquillité à ses résidents. De plus, la non-visibilité du parking permet de ne pas “polluer” l’environnement et sa forêt de pins. La forêt, d’une superficie de 4 000 m², sera allouée à la mairie qui va y implanter un parc. De plus, le patrimoine naturel du site abrite le fleuve du Lez qui s’écoulera en plein au milieu des nouveaux bâtiments, de quoi renforcer l’insertion de ce programme immobilier au sein de son environnement.

Jardin de cette oeuvre d'art résidentielle avec cours d'eau

© Arkadea / Rubio

La construction de ce programme immobilier se fera sur un terrain de 9 000 m² qui abritait le centre aéré ASPTT, fermé en 2017. Au total, ce seront 53 appartements qui seront construits, allant du T2 au T4. Environ un tiers des appartements seront des logements sociaux (19 appartements). Le prix moyen de ces appartements s’élève à 4 000 €/m². La commercialisation du programme a été lancée au cours du mois de juin 2018 pour une livraison prévue au troisième trimestre 2020.

L’art est une notion qui prend de plus en plus d’ampleur dans les nouvelles constructions dans monde entier, la dimension artistique offre des lieux de vis originaux qui renouvelle le paysage urbain. De nombreuses constructions intégrant cette notion artistique ont vu le jour ces dernières années et permettent de renforcer le lien entre l’art et le bâtiment.

Votre avis m'intéresse !