Drone-taxi autonome : la solution contre les bouchons ?

Les voies de circulation arrivent à saturation dans les grandes villes et le transport aérien en drone-taxi semble être la meilleure solution de mobilité. Des prototypes ont déjà été testés.

Test-vol d'un drone-taxi

Premier vol réussi pour le taxi-drone Vahana d’Airbus – © Airbus

Airbus développe un drone-taxi surnommé “Vahana”

Le projet de taxi-volant autonome Vahana, qui a vu le jour dans le pôle d’innovation d’Airbus “A³” dans la Silicon Valley aux États-Unis, a effectué son premier vol avec succès. Le taxi-drone s’est élevé pendant 53 secondes à une hauteur de 5 mètres du sol. L’atterrissage s’est effectué en sécurité et le véhicule a pu redécoller le lendemain. Le responsable du projet Vahana, Zach Lovering, s’est réjoui de cette avancée technologique :

“Aujourd’hui, nous célébrons un grand accomplissement dans l’innovation aéronautique”

Il a fallu moins de deux ans à la grande entreprise toulousaine pour créer cet Aéronef à Décollage et Atterrissage Vertical (ADAV). L’entreprise va désormais se pencher sur la transition et le transfert du véhicule vers l’avant afin de concevoir un appareil visant à démocratiser le vol personnel pour améliorer la mobilité aérienne urbaine.

Le drone-taxi d’Airbus ayant servi au test pèse 745 kg et ses dimensions sont de 6,2 m x 5,7 m x 2,8 m.

Premier test avec passager pour le taxi volant Ehang 184

Le projet Vahana d’Airbus est concurrencé par la startup chinoise “Ehang” qui a pris une longueur d’avance en réalisant les premiers vols d’essai avec des passagers. L’appareil est surnommé “Ehang 184” et il permet de transporter une personne ainsi qu’un bagage léger. Sa vitesse atteint les 130 km/h et il s’élève à 500 mètres du sol au maximum. Son autonomie est de 25 minutes.

Les essais ont été réalisés dans la ville de Guangzhou, en Chine, où des dizaines de passagers ont embarqué à bord de ce taxi-drone dont le PDG de la startup et des élus comme le maire-adjoint de la ville ou des membres du gouvernement.

 

Le taxi-drone est très simple d’utilisation, car il suffira à l’utilisateur de commander une course via une application dédiée et ensuite de taper sa destination sur une tablette à l’intérieur de l’appareil qui communique avec le centre de contrôle grâce à la 4G.

Un moyen de transport supplémentaire pour mieux circuler dans Toulouse

La métropole de Toulouse est consciente des difficultés que peuvent rencontrer ses automobilistes afin de se rendre sur leur lieu de travail. La situation devient de pire en pire dans une ville qui accueille des milliers de nouveaux habitants chaque année. Les transports en commun se développent avec notamment une troisième ligne de métro prévue pour 2024, l’agrandissement de la ligne A du métro, un téléphérique urbain pour l’horizon 2020… Ces moyens de transport devraient permettre d’apporter plus de confort pour les déplacements dans la ville rose mais ils ne seront peut-être pas suffisant sur le long terme.

Toulouse, capitale européenne aéronautique et aérospatial, peut sans doute miser sur les transports du futur avec le drone-taxi et en être une ville pionnière ??? Ces drones permettraient de réduire considérablement les bouchons et réduiraient également le nombre de voitures en circulations. Les nouvelles constructions seraient moins contraintes en nombre de stationnements et permettrait des aménagements parfois plus simples des espaces. Vivement donc, l’arrivée de ce moyen de transport futuriste dans la ville rose !

Votre avis m'intéresse !