Toulouse Aérospace : le quartier plein d’avenir de Toulouse

Montaudran est un site historique de la ville de Toulouse, sa réputation provient de son histoire autour de l’aéronautique et de ses pionniers venus s’installer dans ce quartier depuis le XXe siècle. Aujourd’hui, ce quartier se transforme en une véritable ville du nom de Toulouse Aérospace. Les projets avancent assez rapidement, la future ville prend véritablement forme et va accueillir ses premiers habitants en 2019.

Le Forum de Toulouse Aérospace

Illustration du futur Forum de Toulouse Aerospace – © Seura

Le projet Toulouse Aérospace

Le quartier de Montaudran représente un bout d’histoire de l’aéronautique et de l’aérospatiale de Toulouse. Aujourd’hui, un gigantesque projet divisé en cinq pôles est en train de voir le jour afin de préparer l’avenir. Du nom de Toulouse Aérospace, ce bout de ville, va représenter le futur de Toulouse et conforter sa place de capitale européenne de l’aéronautique et de l’aérospatiale. Avec un tel écosystème développant avions, engins spatiaux et véhicules du futur, il est certain que le rayonnement sera international.

Le quartier est situé au Sud-est de Toulouse, en bordure de périphérique. À 20 minutes de l’aéroport et à 15 minutes de la gare Matabiau, l’emplacement est très stratégique. Surtout que de nouveaux transports en commun vont s’installer dans le quartier dans les années à venir. Il y a par exemple le téléphérique urbain qui pourrait desservir directement le nouveau campus Aérospace de Montaudran dans les années à venir. Ou encore la troisième ligne de métro prévue pour 2025 qui pourrait installer deux stations aux extrémités de Toulouse Aérospace.

Le projet se divise en cinq pôles autour de l’ancienne piste d’aviation longue de 1,8 kilomètre mais avant de rentrer dans les détails, observons en chiffre ce que va représenter Toulouse Aérospace.

Les chiffres de Toulouse Aérospace :

  • 56 hectares de ville
  • 5 pôles distincts représentant un exemple de mixité urbaine
  • 190 000 m² de bureaux et d’activités tertiaires
  • 80 000 m² de logements
  • 50 000 m² consacrés à l’enseignement supérieur et à la recherche
  • 20 000 m² de commerces et services
  • 15 000 m² d’équipements publics

Toulouse Aérospace et sa mixité urbaine

La nouvelle ville en train de sortir de terre a été pensée en cinq pôles différents. Au nord du projet, c’est surtout la culture qui va être mise en avant avec de nombreux logements environnants alors qu’en se dirigeant vers le Sud, on va plutôt retrouver des infrastructures de recherches, d’enseignements et des bureaux.

1. La piste des Géants :

C’est un lieu de culture dont les installations sont d’ores et déjà en place. On peut y retrouver la Halle de la Machine qui a été inaugurée il y a un mois de cela, suite au défilé du Minotaure et d’Ariane dans les rues de Toulouse qui en ont mit pleins les yeux aux nombreuses personnes présentent. Cette halle de 6 000 m² abrite environ 150 machines et on estime qu’il y aura plus de 250 000 visiteurs chaque année.

Ouvert depuis 2017, les jardins de la ligne situés le long de la mythique piste d’envol de l’Aéropostale permet de faire revivre le passé du quartier. En effet, les jardins de la ligne remettent en scène les pays traversés par l’ancienne ligne, on retrouve ainsi l’ambiance de huit pays réparti dans les trois continents que la ligne traversait.

Enfin, la piste des géants va voir sa dernière infrastructure ouvrir avant la fin de l’année. Il s’agit de l’envol des pionniers. Ce site de 1 000 m² permettra de transmettre la culture du quartier en maintenant la mémoire du passé grâce à une exposition permanente.

2. La place centrale

Comme son nom l’indique, cette place sera le cœur du quartier. On pourra y retrouver des logements accessibles à tous, des commerces, des services, un hôtel et un cinéma. Il y a d’ailleurs 700 logements prévus. Les futurs habitants bénéficieront de commodités à la hauteur d’un véritable centre-ville. En effet, la place centrale est prévue pour être un lieu de vie et de rencontres très fortes où il y fait bon vivre et où tout est à proximité. La place sera aussi grande que la place du Capitole.

Le quartier va accueillir la tour “Openview”, cette tour à la particularité d’avoir une piscine sur le toit mais aussi une vue remarquable sur Toulouse.

3. Le parc sportif

Malgré le fort esprit d’innovation, de culture et de nouvelles technologies, le projet Toulouse Aérospace n’a pas négligé le côté sportif. Sur une surface avoisinant les 3,9 hectares on pourra y retrouver 15 000 m² d’équipements sportifs. Ainsi, il y aura un terrain de football, un terrain de rugby, un gymnase polyvalent et un centre de loisirs.

4. Innovation Campus

Ce lieu représente un pôle d’excellence, il s’agit du plus grand pôle européen de R&D dans le domaine de l’aéronautique, l’aérospatial et dans les systèmes embarqués. L’écosystème qui est en train d’éclore dans ce quartier est un atout considérable pour la ville rose. Ainsi, startups, chercheurs et étudiants travailleront avec des entreprises à rayonnement international. Toulouse Aérospace va ainsi devenir un vivier d’innovations technologiques considérables qui permettront à Toulouse d’être une métropole très performante économiquement.

Au total, on retrouvera 190 000 m² d’activités tertiaires et 50 000 m² dédiés à la recherche et l’expérimentation.

Découvrez la présentation de l’Innovation Campus en vidéo :

5. Le forum

Enfin, ce dernier pôle du gigantesque projet de Toulouse Aérospace est consacré au confort de vie de tous les enseignants, chercheurs, étudiants et salariés. Le Forum, proche du Campus, va comporter 485 appartements allant du studio jusqu’au T6. Pour des raisons professionnelles, certains seront disponibles en court et moyen séjour. De plus, des espaces de coworking seront mis à disposition et de multiples services seront mis en place comme la restauration, salle de sport, garderie, zones piétonnes et cyclistes.

Un projet d’avenir pour la ville de Toulouse

Le futur quartier Toulouse Aérospace devrait être un lieu d’exception et porter sur l’avenir. La place de Toulouse dans l’aéronautique et l’aérospatial va être confortée. Porté sur des secteurs d’activités innovants et donc, d’avenir, le quartier a de belles années devant lui. De nombreux investisseurs s’intéressent à la situation et, à l’image des 60 dernières années, l’attractivité du Sud-est de Toulouse va être de plus en plus forte. Des villes comme Saint-Orens ou Labège vont bénéficier de la situation pour également continuer leur développement. Sur une vision à long terme, l’arrivée du métro d’ici sept ans devrait créer une attractivité économique extraordinaire.

Votre avis m'intéresse !