Transactions immobilières : L’État met les données à la disposition de tous

Vous avez très certainement entendu parler de la mise à disposition des données du gouvernement, sur les transactions immobilières enregistrées par les notaires. Ces données permettent de connaitre, dans une période entre il y a 6 mois et il y a 5 ans, les prix de ventes, par bien et par adresse donnée. Intéressant a première vue pour estimer un bien immobilier, mais attention à la mauvaise analyse…

tablette permettant de vois les prix des transactions immobilières

Un particulier consultant les prix des biens immobiliers dans sa ville

De nombreux pays, souvent les Etats Unis en tête, permettent depuis déjà des années, de pouvoir consulter des fichiers, mis à disposition par de nombreuses agences immobilières, afin de pouvoir consulter les prix de vente, par taille, date et adresse des biens immobiliers. La première approche est de pouvoir connaitre les prix pratiqués et donc de pouvoir avoir une idée du marché, que ce soit pour vendre ou pour acheter.

Un outil pour le particulier qui veut estimer son bien immobilier

Dans un monde qui se veut toujours plus transparent et où le « voyeurisme » pratiqué par certains sur les réseaux sociaux notamment est important, l’idée de mettre à disposition ces informations parait logique.

C’est ce que Bercy à fait le mercredi 24 avril dernier en permettant librement à tous les internautes, de consulter la base de données des transactions immobilières. Ce fichier va être actualisé tous les 6 mois. Cependant, il est très important de pouvoir analyser ces informations avant de les restituer et surtout de les utiliser.

En effet, il faut souligner avant toute chose, que contrairement à de nombreux pays où la vente d’un bien immobilier doit obligatoirement passer par un professionnel, en France, les chiffres sont clairs : 30% des ventes se font de particulier à particulier…

Dans ce cas, le particulier novice, réalise des recherches parfois sommaires, souvent gratuites : sur internet, afin de pouvoir grossièrement estimer son bien.

Ces informations sur les ventes sont donc forts utiles, il suffit de cibler un quartier, une rue, puis de consulter les prix de vente. Encore faut-il arriver à retrouver sa rue car cela n’est pas forcément évident sur une vue « cadastrale ».

La limite de l’analyse des données sur les transactions immobilières

Estimer justement son bien immobilier semble un peu trop facile me direz-vous semble un peu trop facile me direz-vous, car les seules choses renseignées sont la taille du bien (maison ou terrain, souvent les deux), le nombre de pièces et le prix.

En résumé, une maison parfaitement entretenue, avec des prestations de très bon standing, qui fait 100 m², dans une rue, peut avoir un prix bien différent d’une maison de même taille, dans la même rue, mais qui n’est pas du tout entretenue, avec de gros travaux à faire…

Il ne faut pas oublier non plus, qu’il convient de rajouter des frais de notaire d’environ 8,5 %, des frais d’agence si la vente s’est faite par l’intermédiaire d’une agence (frais tous différents : en pourcentage, au forfait…), des frais bancaires presque toujours… mais différents aussi : caution, frais de dossier ou hypothèque.

Ces chiffres ne veulent donc finalement pas dire grand-chose et peuvent souvent induire en erreur en prenant un prix qui peut être totalement différent de celui de la réalité ou du bien qu’un particulier souhaite estimer seul.

Ces données seront par contre utilisées, et c’est déjà le cas, dans les moindres détails par les sites internet afin de pouvoir capter de nouveaux prospects qui recherchent à estimer leur bien, puis de prendre mandat pour effectuer la vente.

En résumé, des informations peu utiles pour un particulier novice, sauf à vouloir savoir à combien votre voisin a vendu sa maison…

Afin d’avoir des données bien plus pertinentes il conviendrait d’ajouter des critères supplémentaires pour chaque bien, mais aussi, que tous les frais annexes soient transparents et affichés ce qui semble être très difficile à obtenir, compiler et présenter dans les détails.

Votre avis m'intéresse !