Hong Kong : Ville la plus chère du monde sur le marché immobilier !

La ville chinoise Hong Kong détient des prix exorbitants sur le marché immobilier, au point que c’est devenu la ville la plus chère du monde pour se loger. Découvrez les chiffres impressionnants dans la suite de l’article.

Ville de Hong Kong

La hausse vertigineuse des prix de l’immobilier à Hong Kong

Alors que les prix de l’immobilier sont souvent jugés trop élevés dans les grandes villes françaises notamment, la comparaison avec la ville de Hong Kong est inégale tant les prix de l’immobilier ont grimpé. On note une progression de +300 % des prix sur les 15 dernières années. Cela fait maintenant 7 années consécutives que la ville bat des records sur le marché immobilier. L’offre de logement est bien plus faible que le nombre de demandeurs, ce qui est une raison de cette inflation.

En plein centre de Hong Kong, le prix au mètre carré d’un appartement (avec prestations basiques) s’élève à 35 000 €/m² en moyenne. Il faudra donc compter 2,5 millions d’euros pour acheter un appartement de 70 m² situé au cœur de la ville. Les prix sont aussi exorbitants pour les emplacements de parking, il y a peu, un record a été battu avec deux garages qui ont été vendus 1,8 millions d’euros soit 900 000 € la place de parking.

Ces prix ne sont pas encore les plus élevés. En effet, dans les quartiers chics de la ville, le prix au mètre carré est de 55 000 €/m² en moyenne ! Un récent acquéreur a dépensé environ 130 millions d’euros pour s’offrir deux appartements luxueux. Il s’agit d’un nouveau record avec le prix au mètre carré qui a grimpé a 145 000 euros pour le plus petit des deux appartements, acheté environ 60 millions d’euros pour un peu plus de 400 m².

Et puis il y a le quartier touristique, où ce sont les marques qui cette fois-ci doivent dépenser de grosses sommes en loyer. La célèbre marque de vêtements Abercrombie & Fitch a d’ailleurs déménagé, car ils ne pouvaient plus supporter le loyer qui s’élevait à … 700 000 euros. Mais le problème réside surtout pour les ménages aux revenus faibles voir très faibles.

Un problème de logement de plus en plus grave

Sachant qu’une personne sur cinq vie sous le seuil de pauvreté dans cette ville, la situation est très critique pour beaucoup. Les plus démunis ont des logements de la taille d’un placard qui ne dépasse guère les quelques mètres carrés. Ce sont souvent des appartements que se partagent plusieurs personnes. La cuisine et les toilettes sont communes pour les occupants. Il arrive très souvent que ces appartements ne détiennent même pas de fenêtres. Les conditions de logements sont déplorables mais de nombreux habitants payent environ 200€/mois pour un logement indécent. D’autres, en revanche, n’ont pas de quoi louer le moindre appartement.

Au niveau économique, c’est une situation très délicate pour les petites entreprises car elles ne supportent pas les prix des loyers et sont obligées de mettre la clé sous la porte.

Votre avis m'intéresse !