Je me permets de parler d’un programme immobilier neuf a Tournefeuille que j’ai lancé en commercialisation ces dernières semaines car il me tient à cœur et je voulais partager mon avis et expérience sur la création de ce projet atypique.
Tout d’abord : pourquoi atypique ? Ça reste un projet immobilier ! Avec des appartements T2, T3 et T4, des parkings, des espaces verts, des contraintes d’aménagement….
Oui mais pas seulement.

Votre avis m'intéresse !

Pour beaucoup ce vote est passé inaperçu, dans la loi de finance 2015 mais pas pour les professionnels de l’immobilier. En effet, la loi Pinel est enfin votée depuis le 17 décembre et nous attendons maintenant les décrets d’application.

Tous les professionnels l’attendaient car, actuellement, l’économie française est morose. On lit sur l’ensemble de la presse que le secteur du bâtiment et de l’immobilier se porte mal. Dans ce contexte, comment décider un investisseur à se lancer quand il ne sait pas sur quoi il va avancer? Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est comme si on vous proposait d’acheter une voiture sans connaitre la couleur mais surtout sans connaitre les options. Ce qui reste quelque peu dérangeant voir rédhibitoire ! La démarche logique : ATTENDRE….

Votre avis m'intéresse !

C’est la première fois de l’histoire, depuis que les dispositifs fiscaux existent pour favoriser la construction dans l’immobilier neuf, qu’une loi est annoncée et rétroactive, mais met autant de temps à être votée. Je parle bien entendu  de la loi Pinel ! Cette loi Pinel commence en effet à ressembler à une chimère…

Malheureusement, dans un contexte économique difficile et un marasme ambiant très important, une telle attente ne favorise pas du tout les prises de décision. Annoncée par le gouvernement fin août, la loi Pinel a rassuré certains investisseurs qui voyaient en la loi Duflot, que des inconvénients. Cette nouvelle loi Pinel n’est finalement qu’un léger aménagement de la loi en cours et on entend désormais parler, pour la loi de finance 2015, de la loi Duflot/Pinel.

Votre avis m'intéresse !

Un article intéressant dans ladepeche.fr explique que la ville rose ressort en tête du classement du magazine l’Étudiant pour la qualité de vie et des études. C’est la première ville où il fait bon vivre ! Ces points forts ? Les transports, l’emploi et le rayonnement international.

Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. S’il est un critère qui surprend dans ce nouveau palmarès, c’est bien celui des sorties. Alors que Toulouse est réputée pour ces nuits «caliente» et parfois même un peu trop alcoolisées… La cité rose ne pointe qu’à la 23ème place nationale côté fiesta. De quoi faire la tête. Cependant Virginie Bertereau, qui a mené l’enquête précise :

Votre avis m'intéresse !

Elle a fait partie des seize personnes choisies par le tout nouveau Premier ministre Manuel Valls pour son gouvernement resserré. Elle est désormais reconduite sur ce gouvernement « VALLS II ». Sylvia Pinel, 36 ans, décroche le ministère du logement où elle succède à Cécile Duflot, qui a refusé de siéger dans la nouvelle équipe. Ancienne chef de cabinet du président du conseil général du Tarn-et-Garonne, Sylvia Pinel est également depuis 2007 députée du Tarn-et-Garonne.

Sylvia Pinel, peu connue du grand public, s’est attiré les foudres des auto-entrepreneurs durant ses deux années passés à Bercy. Au printemps 2013, la ministre de l’Artisanat avait en effet annoncé son intention de réformer le statut des autos entrepreneurs en instaurant la loi Pinel, permettant de créer de façon simple une entreprise avec un régime fiscal avantageux. Cette loi avait soulevé le mécontentement des autos entrepreneurs qui avaient créé un mouvement appelé Les Poussins.

Votre avis m'intéresse !

Le marché de l‘immobilier neuf à Toulouse ne progresse pas. Les chiffres sont clairs, il n’y a eu aucune amélioration dans la construction depuis l’année dernière. Les mois passent et se ressemblent dans le secteur en crise de la production de logements neufs. L’objectif de 500 000 logements construits par an par le gouvernement semble désormais très loin.

Les mises en chantier de logements neufs subissent une chute de près de 20 % sur un an, d’après les chiffres publiés par le ministère du Logement. Le nombre des permis de construire est encore en recul annuel de 15,4 % sur la période mars à mai 2014, toujours selon les chiffres du ministère : 82 736 logements neufs seulement ont été autorisés durant cette période.

Votre avis m'intéresse !

Après des mois, voire des années de crise sans précédent… Des mises en chantier en chute libre… Le nombre d’investisseurs dans l’immobilier de plus en plus bas et de plus en plus frileux voir méfiants… Il était temps que le gouvernement réagisse enfin ! La relance de l’immobilier est en marche !

Durant tout l’été, le gouvernement Valls 1 et Sylvia Pinel, nouvelle ministre du logement qui succède à Cécile Duflot, ont mis en œuvre une stratégie de fond pour pouvoir rassurer les acquéreurs, les investisseurs et tous les professionnels du secteur qui se sentaient de plus en plus délaissés voir opprimés par les nouvelles dispositions de la loi ALUR. Tous les médias ont annoncé un « détricotage » de la loi Duflot, nécessaire et obligatoire, dans la douceur, pour ne pas simplement et purement supprimer toute cette contrainte néfaste à une profession déjà mise à mal.

Votre avis m'intéresse !

La nouvelle ministre du logement, Sylvia Pinel a annoncé la signature prochainement d’un accord national d’engagement avec l’Union sociale de l’habitat. Le logement social est en effet un domaine sur lequel Sylvia Pinel souhaite intervenir.

Votre avis m'intéresse !

La ministre du Logement Sylvia Pinel avait abordé en Conseil des ministres une série de mesures visant à relancer les mises en chantier de logements neufs, tombées à environ 312.000 à fin mai sur douze mois. Un niveau qui est devenu critique. Dans ces mesures sont prévus des changements permettant de simplifier les règles de la construction et favoriser l’accession au PTZ. Il s’agira pour Sylvia Pinel d’un « signal fort » au secteur, comportant un « changement de logique » avec la mise en place d’une politique de résultats.

Selon l’Insee, le secteur de la construction (bâtiment et travaux publics) est le principal frein à la croissance en France, et lui coûtera 0,4 point de PIB cette année….

Votre avis m'intéresse !

ORPI, le premier réseau immobilier de France dévoile sur son activité des 4 premiers mois de l’année, des chiffres de l’extrême, révélateurs d’un marché immobilier à plusieurs vitesses.

L’Ile-de-France est la région qui concentre le plus les extrêmes. Le prix du mètre carré peut osciller de 8 665 euros pour une maison à Paris contre 1 330 euros pour un appartement à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis.
Egalement en petite et grande couronne, les écarts sont considérables : Clamart (92) et Vincennes (94) sont les villes où le prix de vente moyen est le plus haut avec respectivement 769.286 € pour une maison et 452.714 € pour un appartement ; à Cergy (95) et Corbeil-Essonnes (91) les prix de vente moyens sont les plus bas : 241.000 € pour une maison et 97.898 € pour un appartement.
Les prix de la petite couronne se caractérisent eux aussi par d’importantes variations : -9% sur le prix moyen d’une maison à Saint-Maur-des-Fossés (94) alors que les prix du m2 ont fortement augmenté à Meudon (+10% pour un appartement) et à Gagny (+12% pour une maison.)…

Votre avis m'intéresse !